Contrat de mise à disposition et mise en valeur d’un jeune cheval en vu de son exploitation en compétition et de sa revente

CONTRAT DE MISE A DISPOSITION ET MISE EN VALEUR D’ UN JEUNE CHEVAL EN VU DE SON EXPLOITATION EN COMPÉTITION ET DE SA REVENTE ENTRE LES SOUSSIGNÉS : Domicilié : Désigné ci-après « le propriétaire », d’une part Et M. Domicilié : Désigné ci-après « l’utilisateur », d’autre part Il a été arrêté et convenu ce qui suit : ARTICLE 1 : OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la mise en valeur du jeune cheval ainsi désigné : Nom : Sexe : Né le :           de Et de Numéro Sire : ARTICLE 2 : DURÉE DU CONTRAT Le présent contrat est conclu pour : la saison hippique du           au 6 mois, du        au 1 an, du           au 2 ans, du          au autre, préciser : Lorsque le contrat arrive à terme, les parties choisissent de renouveler ou non le contrat. La durée, les clauses et les conditions du contrat pourront être identiques ou  non. ARTICLE 3 : PÉRIODE D ‘ESSAI   A l’ issue d’une période d’essai d’un mois, à compter de la signature des présentes, ou de la mise à disposition (rayer la mention inutile), le propriétaire pourra reprendre son cheval, ou l’utilisateur pourra lui restituer sans qu’aucune somme ne soit perçue à titre de dédommagement. Pour les frais de transport, les parties pourront convenir qu’ils seront à la charge de celui qui effectuera le transport. ARTICLE 4 : OBLIGATION DES PARTIES A / Obligations du propriétaire : Le propriétaire confie à l’utilisateur le cheval et les papiers d’identification le concernant. Il conserve la carte d’immatriculation qui constitue une présomption de propriété. Le propriétaire a l’obligation de soumettre son cheval à une visite vétérinaire. A défaut, les parties devront en supporter les conséquences. Le propriétaire, en accord avec l’utilisateur, fixe un « prix de base », qui correspond à la valeur de son cheval avant la signature du contrat, et dont il sera fait référence si la vente du cheval est réalisée : Prix de base du cheval :          euros toutes taxes comprises. Les parties prévoient que le propriétaire versera à l’utilisateur une somme forfaitaire mensuelle correspondant à la pension et au travail réalisé. Le montant de la somme s’élève à          euros ttc par mois. B / Obligations de l’utilisateur : L’utilisateur s’engage à soigner, loger, nourrir le cheval en bon père de famille, à le travailler régulièrement en vue de son exploitation en Concours, et éventuellement de sa vente. Le propriétaire devra être informé du lieu où son cheval est stationné, l’utilisateur devant obtenir son accord pour le changer d’emplacement. Les parties s’entendent pour inscrire le cheval dans les épreuves suivantes : Concours de modèles et allures Concours de Saut d’Obstacles pour Jeunes Chevaux (sélection pour Fontainebleau)           *  cycle libre          * cycle classique 5 ans       * cycle classique 6 ans           * cycle classique 4 ans               * cycle classique 5 ans tardifs Concours de Saut d’Obstacles :            * International           * Régional (classe C)     * National 2 (classe B)            * National 1 (classe A)      * Départemental (classe D) Concours de « Hunter » Concours de Dressage

Lire la suite

Comment s’assurer que le poulain reçoit son lait ?

Est-ce que je votre poulain bois son lait ?     Les prématurés chez les chevaux sont rares mais ils existent. Alors que certains sont justes prématurés, pour d’autres, c’est leur mère qui n’est pas encore prête à les élever. Le manque de lait est alors le gros problème. Il existe plusieurs manières pour s’assurer que tout va bien. En premier lieu, il faut s’assurer que la mamelle est pleine. Si la mamelle ne se rempli pas deux semaines avant le poulinage, ou une semaine avant pour une mère multipart, Il faudra alors s’inquiéter. Il existe des stimulants lactiques pour y remédier, une administration orale quelques jours avant le poulinage et après pour soutenir la lactation sont alors efficaces. Demandez les renseignements auprès de votre vétérinaire. Le poulain commencera à téter sa mère peu de temps après la naissance. Si la jument lui fournit son lait, vous verrez les premiers crottins arriver quelques heures après. Les deux premiers seront foncés, durs, et moulés. Le suivant commencera à prendre une couleur jaunâtre (celle du lait) et sera plus mou. Donc, la vérification de l’aspect des crottins est un bon moyen de s’assurer que le poulain reçoit bien le lait et particulièrement le colostrum (premier lait). Si le poulain va à la tété mais qu’à son comportement, on le voit crispé et la queue dressée, cela doit vous interpeller. Il doit être tout simplement constipé. Un lavement peut l’aider à faire passer ce crottin dur. Si le poulain ne reçoit pas assez de lait, il sera le plus certainement constipé. C’est également un signal pour commencer à complémenter le poulain. Il peut se maintenir en forme pendant 48 heures après la naissance, mais sans lait il sera très vite faible tout comme le pronostic pour son rétablissement. Un mauvais départ dans la vie peut être découvert par : – une constipation ; -une mère qui ne donne pas de lait ou qui le retient ; – une mère qui ne laisse pas son poulain se nourrir ou le poulain ne reçoit pas le lait. Même avec une attention particulière, si le poulain doit être complémenté, il ne recevra pas le colostrum. Bien que les intestins soient actifs, avec ce lait synthétique, l’immunité du foal sera basse et nous devrons être vigilants sur la cicatrisation du nombril ou tout autres blessures pouvant occasionner une infection. Toute égratignure pendant les trois jours suivants la naissance doivent être traitées en urgence. Voici un autre signe que le poulain nous donne, mais qui peut prêter à confusion. Si le poulain nouveau-né dort, et cela parce que tout va bien, son estomac est plein ! méfiez-vous il peut dormir également parce qu’il est faible! De nouveau, la meilleure manière de se fixer est de vérifier le crottin. Si le crottin est couleur caramel ou beurre, le bébé dort parce qu’il est contenu. La manière la plus sûre de déterminer si le poulain a reçu son lait est de vérifier la mamelle douze heures après le poulinage. Si vous trayez du lait

Lire la suite

On l’appelle son… Mais ce n’est que de la graisse…

Le son, alimentation du cheval ? Les sous-produits alimentaires ont toujours été utilisés dans l’alimentation du cheval comme sources de calories, de protéine ou d’autres nutriments. La farine de soja, les drèches de brasserie déshydratées, les grains de coton et même la mélasse sont justes quelques exemples. Ajoutez maintenant le son de riz à cette liste. Les grains de riz sont couverts d’une peau mince et emballés dans une coque fibreuse et non comestible, tout comme des amandes. On doit les traiter ; les coques de riz sont broyées et la peau est pelée. Ces flocons minuscules et jaunâtres ont un contenu à très haute teneur en graisses. Ils sont lancés sur le marché en tant que son de riz cru ou traité. Le son de riz non-traité et cru n’est pas comestible pour l’homme. Quand le son de riz cru est transformé, des conservateurs sont ajoutés pour maintenir les éléments nutritifs. Le son est écrasé en passant à travers une filière, ainsi le son est chauffé est compressé afin de supprimer toute trace d’humidité. Ce processus d’extrusion stabilise le son et permet de le conserver approximativement un an. La renommée du son de riz vient du fait qu’il a une teneur en lipide de 20 pour cent. Il contient 219 grammes de lipide par kg, presque la même quantité de lipide qu’une demie tasse d’huile végétale. Il a également un niveau élevé en vitamine E — 440 unités internationales. Un cheval au travail a besoin de 80 unités internationales par kg d’alimentation. Pour un cheval recevant 10 à 12 kg d’alimentation au quotidien, moins d’un demi-kg de son de riz fournit la moitié de ses besoins en vitamine E. Un demi-kg de son de riz fournit également 0,5 mg de sélénium, 0,3 mg de biotine plus d’autres vitamines B et minéraux. LES AVANTAGES DU SON. La vitamine E est bénéfique pour les poils, la peau et les sabots des chevaux. De plus votre cheval assimile plus d’énergie sans hyperactivité. Il y a également moins de chance que votre cheval se gonfle avec du foin. L’énergie vient alors d’une source de lipide et non d’une source d’hydrate de carbone. L’utilisation des lipides à la place des amidons ( » hydrates de carbones « ) diminue la fermentation dans le petit intestin. Cela signifie moins de chance de colique gazeuse. Les graisses permettent de faire rentrer plus d’énergie dans moins de volume. Il est facile pour des chevaux de convertir cette graisse en énergie, car il l’assimile et l’utile assez facilement. QUELQUES ATTENTIONS. En raison de sa teneur en graisse et de son efficacité métabolique, le son de riz réduira la quantité alimentaire dont un cheval a besoin pour répondre à ses exigences quotidiennes en calorie. Cependant, le son de riz ne peut pas remplacer une autre graine, mais doit être utiliser en complément. Sinon, le cheval aura de trop gros apports en énergie pour la même quantité de grain et risque l’obésité. L’inconvénient du son de riz est son rapport calcium /phosphore très faible.

Lire la suite